Avis General de Passation des Marches (Agpm)

Niger
Type d'avis
Appel D'offres Concurrentiel International [Ouvert]
Date d'émission
Date finale de soumission
Type d'appel d'offres
GPN
Département d'exécution
Integrated Rural Development Division
Secteurs
Agriculture

Programme d'Amélioration de la Productivité Agricole des Petits Exploitants (PAPAPE/SAPEP‒NIGER)
Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un prêt de la Banque Islamique de Développement d'un montant de 13,39 millions de dollars des Etats Unis sous forme d'Istisna'a, de prêt combiné (Ressources BID et FSID) et de Vente à tempérament pour financer le Programme d'Amélioration de la Productivité Agricole des Petits Exploitants (PAPAPE/SAPEP‒NIGER).
L’objectif du programme est de contribuer de façon significative à l'augmentation de la productivité des systèmes de production, en régimes pluvial et irrigué, opérés par de petits exploitants. Le programme SAPEP est conçu pour surmonter les quatre contraintes principales à l'amélioration de la productivité agricole communes aux pays bénéficiaires de SAPEP, que sont :
(i) la dégradation continue des terres couplée avec une fertilité des sols très faible ;
(ii) l'inorganisation de la filière semencière se traduisant par des très faibles accès et utilisation de semences améliorées ;
(iii) les difficultés récurrentes rencontrées par les agriculteurs pour l'accès aux marchés et aux services techniques et financiers ;
(iv) l'inefficacité des liens faibles qui existent entre les institutions de recherche, d'enseignement et de développement au service du monde rural.
COMPOSANTES DU PROGRAMME
Le programme s’articule autour de six composantes :
Composante A : Santé des sols
Les fonds alloués à cette composante serviront à :
­ l’élaboration de bases de données des recommandations des doses d'engrais pour les principaux systèmes de culture ;
­ l'installation de démonstrations sur le terrain ;
­ l'acquisition de matériels pour le laboratoire de contrôle de la qualité des engrais, d'’équipements pour le laboratoire d’analyse des sols et des plantes et de technologies de gestion des nutriments ;
­ l’aménagement de terres de bas fond ;
­ le financement d’activités de renforcement des capacités et de formation des agents de vulgarisation, des producteurs et des négociants agricoles.
Composante B : Disponibilité et accessibilité des semences
Cette composante financera les activités de production de semences de conservation et de multiplication de semences, de criblage de variétés à pollinisation libre, à haut rendement et tolérantes à la sécheresse, de mise en place d’un cadre juridique et de biosécurité pour les semences. Elle couvrira également les renforcements de capacités dans le domaine des semences des producteurs et des fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage à travers la tenue de sessions de formation, la vulgarisation des textes réglementaires et les visites d'échange.
Composante C : Accès aux marchés et aux financements
Les ressources affectées à cette composante financeront des études pour l’identification des technologies post-récoltes appropriées, la construction de centres de transaction unique (Agri Business Center), d’installations de stockage coopératif et de réserves stratégiques nationales de céréales. Le programme prévoit également la création de deux types de fonds de crédit revolving pour les petits producteurs et les négociants agricoles, y compris les fonds destinés aux femmes pour leur faciliter l’accès aux technologies post-récolte.
Composante D : Renforcement de l’environnement agricole et Institutionnel
Cette composante transversale a pour objectif de faciliter la mise en place d’un environnement institutionnel qui favorise l’adoption de technologies appropriées. Elle sera financée directement par le partenaire technique chargé de l'appui à la mise en œuvre du projet.
Composante E : Unité de Mise en œuvre du projet
Le maître d'œuvre du programme est le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage (MAG/EL) auquel l'Unité de mise en œuvre (UGP) est rattachée. Cette composante fournira les ressources nécessaires à l'UGP pour couvrir les coûts afférents (i) au personnel, (ii) aux activités quotidiennes liées à la gestion et au fonctionnement du programme, (iii) l'acquisition de matériels et mobiliers de bureau, de matériels roulants, etc. Cette composante financera aussi le suivi et l'évaluation (S&E) ainsi que l'audit.
Composante F : Service-conseils, soutien à la mise en œuvre et appui technique
Au titre de cette composante seront financés les services de consultants pour l’élaboration des études de référence, de l’étude socioéconomique, des spécifications techniques des équipements et fournitures des laboratoires, de l’analyse de la chaîne de valeur des cultures ciblées, du plan détaillé de mise en œuvre du projet. Seront également couvertes les dépenses afférentes aux services d’appui technique fournis par l’IFDC. Les ateliers de formation régionaux et les déplacements seront également financés au titre de cette composante.
ACQUISITIONS DE BIENS
Les acquisitions de Biens et de Travaux seront effectuées conformément aux Directives pour la Passation des marchés financés par la Banque Islamique de Développement (édition de mai 2009 révisée en février 2012).
Les marchés de services de consultants seront passés conformément aux Directives pour l’Utilisation des Consultants dans le cadre de projets financés par la Banque Islamique de Développement (édition de mai 2009 révisée en février 2012).
Marchés de Biens
La passation des marchés de biens sera effectuée par :
- Appel d’offres International pour l’acquisition des équipements de laboratoire (pour le dosage des solutions du sol et des végétaux, contrôle de qualité, analyse des sols) ;
- Consultation de Fournisseurs Locaux pour l’acquisition des équipements de bureau, les outils de transformation et équipements de post-récolte, les fournitures et le matériel roulant (véhicules et motos).
Marchés de Travaux
La passation des marchés de travaux sera effectuée par :
- Appel d’Offres National (réalisation des travaux d’aménagement des terres, construction de magasins ou entrepôts de stockage ;
- Consultation d’entreprises locales pour l'aménagement et réfection des locaux l’UGP et la réhabilitation de la chambre froide d’Ina pour le stockage des semences.
Sélection de Consultants
Les Services de consultants pour l’appui institutionnel, les études et la supervision des travaux d’aménagement des terres et de construction des bâtiments seront acquis par une mise en concurrence utilisant la méthode SBQC (Sélection Basée sur la Qualité et le Coût) des consultants provenant des pays membres de la BID retenus sur la liste restreinte.
Les services d’audit seront acquis par une mise en concurrence utilisant la méthode de Sélection à Moindre Coût (SMC) des consultants retenus sur la liste restreinte nationale.
Les candidats intéressés peuvent obtenir des renseignements supplémentaires et doivent confirmer leur intérêt par écrit auprès de :
Secrétariat de la Personne Responsable des Marchés Publics du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MAG/EL)
Niamey, République du Niger
Veuillez noter que les candidats soumissionnaires souhaitant obtenir des renseignements supplémentaires sur les acquisitions en cause ou sur le projet en général doivent, sauf mention contraire, prendre contact avec l’organisme en charge du projet et la Direction des Marchés Publics et des Délégations de Service Public (DMP/DSP) du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage.