La BID et l'UNESCO lancent le rapport sur le renforcement du système national des science-technologie-innovation au Mozambique

Djeddah (Royaume d’Arabie saoudite), 18 février 2021 : la Banque islamique de développement (BID) en partenariat avec le Gouvernement de la République du Mozambique et l'UNESCO, a lancé le rapport sur le « Recensement de la recherche et de l'innovation au Mozambique ».

Organisée en mode virtuel, la cérémonie de lancement du rapport constitue un jalon dans le renforcement des capacités d'élaboration des politiques du pays, ce qui devrait contribuer de manière significative à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD). Les principaux intervenants étaient le Président du Groupe de la BID, S.E. Dr Bandar M. H. HAJJAR, et le ministre de la Science, de la Technologie et de l'Enseignement supérieur du Mozambique, S.E. Professeur Daniel NIVAGARA.

Le rapport s’inscrit dans le cadre des stratégies de la BID visant à promouvoir et renforcer la science, la technologie et l'innovation (STI) dans les pays membres au service du développement socio-économique. Axé sur la méthodologie de l'Observatoire mondial des instruments de politique de science, de technologie et d'innovation (GO-SPIN) de l'UNESCO, le rapport comprend une analyse approfondie de l'écosystème STI au Mozambique. Il servira de cadre pour l’actualisation de la politique nationale STI et le renforcement des capacités propres à dégager des informations précises sur les STI, et ce pour la prise de décision éclairée et l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Dans son intervention S.E. Dr Bandar M. H. HAJJAR   a abordé la thématique des « interventions stratégiques en appui à la réalisation des ODD dans les pays membres », il a souligné également que « la Banque continuera à favoriser et à élargir ses partenariats, y compris celui qu’elle entretient avec l’UNESCO et les pays membres, afin de renforcer davantage la compétitivité des pays membres, en mettant à profit la puissance de la science, de la technologie et de l’innovation ». 

Le rapport identifie trois domaines d'investissement stratégiques, à savoir (i) la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM) et la politique STI ; (ii) le pétrole et le gaz ; et (iii) l'agriculture, pour guider les investissements futurs avec la BID.

Les versions anglaise et portugaise de la publication peuvent être téléchargées à partir des liens ci-après :