Lisbonne, Portugal, 3 mai 2018 : La Banque islamique de développement a annoncé aujourd'hui son intention de créer un centre d'énergie renouvelable de classe mondiale pour le Moyen-Orient, qui sera abrité au siège de la Banque à Djeddah, Arabie saoudite. 

La BID a conclu un partenariat avec « Energie durable pour tous », une organisation internationale à but non lucratif créée par l'ONU et la Banque mondiale. L’objectif du partenariat est d’établir le nouveau centre qui appuiera l'accès à l'énergie, augmentera la part des énergies renouvelables, et améliorera l'efficacité énergétique dans la région du Moyen-Orient.

La mission de « Energie durable pour tous » est d'accélérer la réalisation de l'Objectif de développement durable n° 7 qui prévoit un accès universel à l'énergie durable d'ici 2030, et l’application de l'Accord de Paris sur le climat, à savoir le maintien du réchauffement de la planète à moins de 2 degrés.  

Le nouveau centre sensibilisera tant au niveau national que régional aux défis, contraintes et opportunités présentes, et tendra vers la réalisation des trois cibles principales de l’Objectif de développement durable n° 7, à savoir :  

  • Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables et modernes
  • Accroître nettement la part de l’énergie renouvelable dans le bouquet énergétique mondial
  • Multiplier par deux le taux mondial d’amélioration de l’efficacité énergétique

Le centre permettra l'échange d'idées et le transfert de technologie en matière de solutions des énergies renouvelables qui ont connu de grandes avancées en termes de prix compétitifs et de fiabilité au cours des dernières années. Il travaillera également avec les gouvernements et le secteur privé pour stimuler l'efficacité énergétique dans les secteurs commercial et résidentiel.

Le centre aidera les pays fragiles du Moyen-Orient en matière d'énergie et élaborera des plans pour la reconstruction de leur secteur énergétique, en tirant parti des ressources et des synergies des partenaires d’Energie durable pour tous pour améliorer l'accès à l'énergie, augmenter la part des énergies renouvelables, et améliorer l’efficacité énergétique dans la région.   

La BID estime que plus que toute autre fois la science et la technologie offrent plus de solutions à des problèmes tels que les changements climatiques. En investissant dans ces domaines clé, les pays peuvent offrir à leurs peuples les outils d’ériger un futur durable.  En février 2018, le Groupe de la BID a lancé « Engage », un écosystème mis en ligne qui met en rapport les chercheurs scientifiques, les innovateurs et les entrepreneurs du monde. En avril, la BID a lancé le Fonds « Tranform » doté d’une enveloppe de 500 millions de dollars des Etats-Unis, un des plus importants du genre, qui fournira des fonds de démarrage aux jeunes entreprises et aux PME afin de développer leurs idées et de faciliter la commercialisation de la technologie dans les pays membres de la BID. 

Le porte-parole de la BID a déclaré : "La BID croit en la recherche de solutions innovantes et durables aux plus grands défis du développement, en mettant en rapport les secteurs public et privé, les innovateurs et les entrepreneurs. Nous sommes donc ravis de soutenir cette initiative importante pour lutter contre les changements climatiques, un problème qui affecte la vie de tant de personnes dans nos pays membres".

Rachel Kyte, Directrice générale et Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, a déclaré : « Nous sommes ravis de travailler avec la Banque islamique de développement, en plus du système des Nations Unies, pour mettre en place le centre « Energie durable pour tous » pour le Moyen-Orient qui appuiera la réalisation rapide de l’Objectif de développement durable n° 7.  En travaillant ensemble, le centre fournira une ressource aux pays dans la gestion au fur et à mesure qu’ils opèrent leurs transitions énergétiques. Les pays desservis par la BID comprennent certains des plus avancés dans leurs transitions et d'autres qui ont besoin de politiques, de technologies et de soutien financier pour accélérer le rythme des progrès.

L'accord a été signé lors du Forum « Énergie durable pour tous » qui s'est tenu à Lisbonne, Portugal, les 2 et 3 mai 2018, auquel ont participé plus de 850 dirigeants gouvernementaux, du monde des affaires, de la société civile et d'organisations internationales.