La Banque islamique de développement (BID) et l'Académie des sciences du tiers monde (TWAS) ont procédé aujourd'hui au lancement d’un Programme de 2,5 millions de dollars des États-Unis destiné à renforcer les capacités scientifiques des pays en développement, à promouvoir la science de la viabilité et à soutenir les scientifiques réfugiés.

Son Excellence, M. Bandar Hajjar, Président de la BID et Professeur Murenzi, Directeur exécutif de l'Académie des sciences du tiers monde, ont lancé ce Programme phare de renforcement des capacités en science de la viabilité, qui vise à faire progresser la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Ce Programme englobe ce qui suit:

  • Possibilité pour les réfugiés scientifiques d'étudier et de mener leur recherche, grâce au Programme des affiliés de la TWAS. L’initiative appuie des scientifiques et chercheurs déplacés et en situation de risque, qui le sont devenus suite à des conflits, persécutions ou catastrophes naturelles.
  • 100 bourses d'études postdoctorales à l’intention de jeunes chercheurs des pays membres de la BID les moins avancés, remboursables auprès des Centres d’excellence des pays en développement.  Ils recevront une formation de haut niveau dans des domaines clés pertinents pour la science de la viabilité.
  • Nouvelles subventions pour des projets conjoints de recherche et de transfert de technologies axés sur les ODD, dans les pays membres de la BID.
  • Ateliers de formation de haut niveau pour plus de 100 décideurs, scientifiques et diplomates sur la politique et la diplomatie scientifiques afin d'améliorer la communication et l'élaboration des politiques scientifiques.

Son Excellence Dr Bandar Hajjar a déclaré: « Je place la science et les ODD au centre de la mission de la Banque, et, pour cette raison, la réalisation d'aujourd'hui est cruciale.  Ce Programme est source de collaboration et apporte une approche coordonnée face aux problèmes de viabilité dans les 57 pays membres de la BID ».

Dr Hayat Sindi , Conseiller spécial du Président de la BID pour la Science, la technologie et l’innovation ajoute : « En tant que scientifique moi-même, je me réjouis que la BID soit en mesure de soutenir les scientifiques et chercheurs déplacés, par l’inscription au Programme des affiliés de la TWAS. C’est une initiative d’une importance capitale ».

Dr Hayat Sindi est également responsable de la gestion et de la mobilisation des ressources du #programme des bourses de la BID qui soutient environs 15,000 étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs partout dans les pays membres de la BID

La BID croit fermement au pouvoir de transformation de la science, la technologie et l’innovation, a même de générer des solutions pour la réalisation des Objectifs de développement durable. Elle appuie ce programme avec sa Plateforme en ligne Engage et de son Fonds Transform, doté de 500 millions de dollars des États-Unis.