Lancement par la Banque islamique de développement de l’Indice de résilience pour soutenir la reprise du COVID-19

Tachkent, Ouzbékistan, 1er septembre 2021 - La Banque islamique de développement (BID), la Banque multilatérale de développement du monde musulman, notée AAA, a lancé un nouvel indice de résilience afin d'aider les décideurs à créer des mécanismes qui soutiennent la résilience économique.

Le nouvel indice a été lancé lors d'une session spéciale des Assemblées annuelles 2021 du Groupe de la BID actuellement en cours à Tachkent, en Ouzbékistan.

S.E. Dr Muhammad Al Jasser, président de la BID et président du groupe de la BID, a expliqué comment la BID a été amenée à créer l'indice au lendemain de la pandémie de COVID-19.

« L'une des leçons difficiles de la pandémie de COVID-19 a été l'importance de la résilience économique. Nos systèmes économiques, aujourd'hui, sont mondialisés et complexes. Lorsqu'un choc survient dans une partie de l'économie mondiale, il est largement ressenti. Nous avons développé cet indice pour aider les décideurs politiques de nos pays membres à suivre leurs progrès dans la création d'économies plus résilientes », a déclaré S.E. Dr Al Jasser.

Lors de la cérémonie de lancement, M. Ilkhom Norkulov, premier vice-ministre ouzbek du développement économique et de la réduction de la pauvreté, a expliqué certains des mécanismes qui peuvent aider les pays à accroître leur résilience économique.

« En Ouzbékistan, la pandémie de COVID-19 a entraîné des défis importants au niveau communautaire, à travers la pression exercée sur les services de santé, le choc sur la main-d'œuvre et les perturbations économiques associées au confinement », a noté M. Norkulov.

« En travaillant avec des partenaires internationaux, comme la BID, notre gouvernement a pu fournir un soutien financier ciblé aux familles et aux entreprises tout en utilisant la pandémie comme une opportunité pour encourager l'adoption de programmes liés à la transformation de notre force de travail », a-t-il ajouté. "Mais ces efforts étaient en grande partie ponctuels et nous cherchons maintenant à développer une meilleure boîte à outils de politiques pour rendre l'économie ouzbèke plus résiliente."

L'indice de résilience aidera les décideurs politiques des 57 pays membres de la BID à déterminer s'ils font des progrès dans les efforts visant à accroître la résilience économique.

Au cours des réunions annuelles en cours, les dirigeants réunis se concentreront également sur l'impact de la crise du COVID-19 sur les inégalités sociales existantes. Les efforts visant à soutenir la résilience économique sont également destinés à garantir que les pays fragiles et touchés par des conflits ne soient pas laissés derrière alors que la reprise économique mondiale s'accélèr