Comment travaillons-nous ?

De 2016 à 2020, le fonds LLF dégagera quelque 2,5 milliards USD qui seront alloués aux gouvernements de pays membres éligibles de la BID, pour le financement de projets focalisés sur la réduction de la pauvreté. Ces projets ont vocation à aider les populations les plus pauvres, des pays les moins avancés membres de la BID, à mener une vie plus saine et plus productive leur permettant de s’extraire de la pauvreté. 

Dans bon nombre de pays, les maladies, aggravées par la faiblesse des systèmes de santé, l’insécurité alimentaire, l’absence d’infrastructures de base, notamment les routes et l’assainissement, sont la norme. A cela s’ajoutent les guerres, la famine et les catastrophes naturelles qui minent les populations les moins à même de relever ces défis. Les pays les plus vulnérables se retrouvent dans une spirale d’appauvrissement combinant un développement humain insuffisant et une instabilité politique. 

Les investissements du fonds LLF ciblent les principaux vecteurs de pauvreté dans ces environnements. Ainsi, les domaines de développement prioritaires retenus par le Fonds sont la santé (20% - 60% des fonds alloués), l’agriculture (20% - 60% des fonds alloués) et les infrastructures de base (un maximum de 20% des fonds alloués). Les projets éligibles comprennent ceux présentant les caractéristiques ci- après.

Les projets dans le secteur de la Santé ciblant:

  • La lutte contre les maladies infectieuses telles que le paludisme, le VIH/SIDA, la poliomyélite et les maladies tropicales négligée ; 
  • Une bonne couverture vaccinale systématique ; 
  • La réduction de la mortalité infantile ; et 
  • Le renforcement des systèmes de soins de santé primaire pour un accès équitable à des services de santé de qualité.

Les projets dans le secteur de l’Agriculture visant à:   

  • Stimuler la production et la productivité des cultures de base et de l’élevage par les petits exploitants agricoles et les éleveurs ;  
  • Assurer aux petits exploitants agricoles, éleveurs et producteurs un meilleur accès au marché et à la technologie ; 
  • Assurer aux petits exploitants agricoles des revenus stables, en encourageant notamment l’entrepreneuriat.

Les projets d’infrastructures de base consistant particulièrement en:  

  • la production, le transport et la distribution d'électricité hors réseau pour les communautés rurale pauvres ; 
  • des projets d'approvisionnement en eau et d'assainissement à petite échelle pour les communautés pauvres et non desservies ;
  • des Infrastructures rurales pour promouvoir l'inclusion financière numérique.