A l’occasion de la célébration d’Al-Quds : le Premier ministre palestinien salue les positions de l'Arabie saoudite et les initiatives lancées par la Banque islamique de développement

Le Premier Ministre palestinien, M. Mohammad SHTAYYEH, s’est adressé à la réunion de l’Assemblée générale et à la cérémonie annuelle du Fonds et Waqf d’Al-Quds. Il a salué la position authentique, patriotique et nationaliste du Royaume d’Arabie saoudite, exprimée par le ministre des Affaires étrangères du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, à savoir l’engagement du royaume à l’égard du plan de paix arabe. Il a déclaré que la position du royaume met fin à toute spéculation sur la scène politique palestinienne. 

Le Premier Ministre palestinien, M. Mohammad SHTAYYEH, s’est adressé à la réunion de l’Assemblée générale et à la cérémonie annuelle du Fonds et Waqf d’Al-Quds. Il a salué la position authentique, patriotique et nationaliste du Royaume d’Arabie saoudite, exprimée par le ministre des Affaires étrangères du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, à savoir l’engagement du royaume à l’égard du plan de paix arabe. Il a déclaré que la position du royaume met fin à toute spéculation sur la scène politique palestinienne. 

A l’occasion de la cérémonie qui a vu la Banque islamique de développement signer avec des investisseurs palestiniens, l’accord portant création du Fonds waqf ihsan d’Al-Quds et l’accord du Fonds d’autonomisation d’Al-Quds, Dr SHTAYYEH a salué les initiatives lancées par le Président de la Banque islamique de développement, Dr Bandar HAJJAR, lesquelles initiatives ont apporté une valeur qualitative aux actions entreprises et accéléré les processus. Aussi a-t-il tenu à saluer toute l’attention que le Président de la BID accorde à l’exécution directe en Palestine de tout ce qui est convenu. Il a dit : « Nous saluons vivement l’initiative de S.E. le Président de la Banque islamique de développement d’établir un fonds pour l'autonomisation économique du peuple palestinien avec un capital de 500 millions de dollars des Etats-Unis », lequel fonds a réussi à attirer des investisseurs du secteur privé palestinien. Il a indiqué qu’il est de leur rôle d’informer le peuple palestinien que le fonds est devenu une réalité et que l’initiative lancée par le Président de la BID s'inscrit dans le plan des pôles économiques, notamment celui de la capitale, Al-Quds. Dr SHTAYYEH a ajouté au sujet des contributions de la banque : « La Banque islamique de développement a apporté une contribution importante à la Palestine en s'attaquant à la maladie au coronavirus, la banque a apporté beaucoup à Gaza, à Al-Quds. C’est ce qui renforce l’intégralité des territoires palestiniens. La banque a beaucoup fait pour les Palestiniens au Liban par des projets d’autonomisation et des efforts de reconstruction dans le camp de Nahr al-Bared ».

En conclusion de son intervention, Dr SHTAYYEH a réitéré ses remerciements au royaume : « Nous exprimons notre gratitude et notre appréciation particulièrement au Royaume d'Arabie saoudite pour son soutien sans faille. Il convient de citer à cet égard l’initiative du Serviteur des Deux Saintes Mosquées de soutenir Al-Quds par 150 millions de dollars des Etats-Unis ». Le Premier ministre a également salué tous les Etats arabes sans exception, qui ont apporté leur appui et financements directement ou à travers la BID à la Palestine. Il confirme : « cet appui nous a permis de rester debout, sur nos terres ».

Par ailleurs, le Président de la Banque islamique de développement a salué le rôle du Royaume d’Arabie saoudite qui a lancé plusieurs initiatives en faveur de la Palestine en général et d’Al-Quds en particulier. Il s’agit notamment de la création des Fonds Al-Aqsa et Al-Quds avec des ressources financières qui s'élèvent à un milliard de dollars des Etats-Unis, dont la gestion est confiée à la BID. Le Président de la BID a indiqué que sur initiative du Royaume d’Arabie saoudite, le Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID) a été établi pour lutter contre la pauvreté. Le royaume y a contribué par un milliard de dollars des Etats-Unis. De son côté, le FSID participe à la création du Fonds waqf ihsan dont l’accord constitutif est signé à l’occasion de la célébration. S.E. le Président de la BID a indiqué que le royaume a créé en 2018 un waqf de 150 millions de dollars des Etats-Unis, pour appuyer les projets awqaf d’Al-Quds. La gestion de ce waqf est également confiée à la Banque islamique de développement. Il y a deux mois, le Fonds d'autonomisation économique du peuple palestinien a été lancé avec un capital initial de 500 millions de dollars des Etats-Unis. C’est un fonds auquel participe le Fonds de solidarité islamique pour le développement, l’organe de la BID pour la lutte contre la pauvreté, avec 50 millions de dollars des Etats-Unis.