Le Président de la Banque islamique de développement souligne tout l’intérêt que la banque accorde au soutien des projets de développement d’Al-Madinah Al-Mounaouarah

Dans le cadre de la séance d’ouverture de l'atelier virtuel sur le concept du programme de développement d’Al-Madinah Al-Mounaouarah post-pandémie Covid-19, Dr Bandar bin Muhammad Hamza Hajjar, Président du Groupe de la Banque islamique de développement, a fait une intervention à travers laquelle il a remercié S.A.R. le Prince Faisal bin Salman bin Abdulaziz, gouverneur de la région d’Al-Madinah Al-Mounaouarah et S.A.R. le Prince Saud bin Khalid Al-Faisal pour les efforts qu’il déploient au service du développement économique et social. Le Président du Groupe de la Banque islamique de développement a salué la participation de l’Université de Taibah, représentée par son Président, S.E. Dr Abdulaziz Alsarani, à l'organisation de l’évènement.

Dr Hajjar a souligné toute l’attention qu’accorde la banque au soutien des projets de développement à Al-Madinah Al-Mounaouarah par tous les mécanismes disponibles, y compris le Fonds d’investissement des biens awqaf qui a approuvé le financement du projet de la Fondation caritative d’éducation Al-Bayan (Université Prince Mugrin) à Al-Madinah Al-Mounaouarah – un projet visant à garantir un revenu régulier à la fondation par la construction d'un hôtel 4 étoiles d’un coût estimé à 37 millions USD. Le Fonds d’investissement des biens awqaf y contribuera à hauteur de 8,8 millions USD.

Dr Hajjar a indiqué que la banque avait initié la création d'un fonds waqf dédié au Royaume d’Arabie saoudite, similaire au Fonds mondiale, avec un capital d'un milliard de rials saoudiens. L’objectif est d’investir dans des projets immobiliers waqf rentables économiquement et financièrement, y compris à Al-Madinah Al-Mounaouarah. A cet égard, il a invité les institutions waqf et le secteur privé d’Al-Madinah Al-Mounaouarah à appuyer le projet et à tirer parti des opportunités et des moyens qu’il offre aux intervenants dans le secteur waqf. Le Président de la banque a lancé la souscription au capital du fonds, qui est de 100 millions riyals saoudiens.

Le Président a indiqué que la Banque islamique de développement prépare un projet pionnier visant à établir un « Centre d'excellence mondial waqf » dont le siège sera à Al-Madinah Al-Mounaouarah. Le centre sera doté d’un capital de 50 millions USD et son objectif est de créer un cadre mondial pour le secteur des awqaf, qui permettra de relier et de coordonner tous ceux qui s'intéressent aux awqaf. Le centre utilisera les technologies de pointe pour fournir des informations et faciliter leur échange en vue de développer des idées dans le secteur du waqf. Le centre commercialisera des programmes, projets et initiatives innovants dans le secteur des awqaf, ce qui stimulera le système du waqf de sorte à ce qu’il soit efficace dans l'amélioration de l'impact social et économique dans les pays membres, et ce par la création de partenariats. Dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles et individuelles du secteur des awqaf, l'Institut islamique de recherche et de formation, membre affilié au Groupe de la Banque islamique de développement, s'apprête à lancer la toute première initiative du centre, à savoir l’octroi de certificat de spécialiste waqf reconnu, et ce en partenariat avec la plus prestigieuse université internationale spécialisée dans l’action caritative. L’institut prépare actuellement le projet de la plateforme « Ish’had » - une plateforme électronique utilisant la technique de la chaîne de blocs, pour documenter et protéger les awqaf. Il convient de noter qu’un nombre important de citoyens d’Al-Madinah Al-Mounaouarah bénéficieront du projet dont l’objectif est d’améliorer et de développer les performances, et partant, de contribuer au développement de la région et à la création et au renforcement des opportunités d'emploi.

Le Président de la Banque islamique de développement a déclaré que la banque entend collaborer avec le ministère des Ressources humaines et du Développement social sur lq création d’un fonds pour le développement du secteur tertiaire, de l’investissement social et de l’autonomisation économique dans le Royaume d'Arabie saoudite. Le fonds est une initiative de développement innovante lancée et parrainée par le Président de la Banque islamique de développement au titre d'un ensemble de politiques visant à relever les défis du développement dans les pays membres. Dans le cadre de cette initiative, Dr Hajjar a indiqué que la banque entamera la préparation d’une étude qui s'appuiera sur les chaînes de valeur ajoutée des secteurs de production vitaux d’Al-Madinah Al-Mounaouarah, notamment le secteur des dattes. Il s’agit d’appuyer les petites et moyennes entreprises, le développement de la chaîne de production, et de lever les obstacles auxquelles elles sont confrontées à différents stades de production et même d'exportation.

Dr Hajjar a annoncé la volonté de la Banque islamique de développement à œuvrer en étroite collaboration avec l’émirat de la région d’Al-Madinah Al-Mounaouarah, tous les acteurs et toutes les parties prenantes aux questions engageant l’intérêt d’Al-Madinah Al-Mounaouarah et à mettre à disposition son expertise en appui aux thématiques qui seront abordées par l’atelier, tant par le financement des études ou l’inclusion d’Al-Madinah Al-Mounaouarah dans le programme reverse linkage de la banque qui permettra de la pourvoir en expériences de développement réussies dans d’autres pays, que par l’aide au développement de projets de chaînes de valeur dans les différents secteurs propres à produire un impact de développement significatif et un effet important sur l’emploi.