Le Fonds mondial de philanthropie musulmane pour les enfants a approuvé de nouvelles subventions d’un montant de 12 millions de dollars pour soutenir les enfants au Bangladesh, en Jordanie et au Pakistan

Le financement innovant a été mis à disposition par le Fonds pour l'éducation des réfugiés Abdul Aziz Al Ghurair des Émirats arabes unis et le Centre d'aide humanitaire et de secours King Salman du royaume d’Arabie saoudite (KSrelief).

Jeddah-Riyadh / Dubaï / New York, 1er février 2021 - Les dirigeants de la Banque islamique de développement, de l'UNICEF, du Centre d'aide humanitaire et de secours King Salman (KSrelief) et du Fonds pour l'éducation des réfugiés Abdul Aziz Al Ghurair Abdul Aziz se sont réunis pratiquement aujourd'hui pour approuver officiellement la première série de projets financés par le Fonds mondial de philanthropie musulmane pour les enfants (GMPFC), qui a été lancé, en septembre 2019, lors de l'Assemblée générale des Nations Unies. Ce fonds, administré par la BID, gère les ressources philanthropiques islamiques mises en commun pour une aide humanitaire vitale et la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) liés aux enfants. Le Fonds Abdul Aziz Al Ghurair pour l’éducation des réfugiés et le KSrelief du Royaume d’Arabie Saoudite sont les premiers donateurs du Fonds, ayant respectivement contribué 10 et 9,2 millions de dollars américains, pour lancer les opérations du Fonds.

Trois projets d’une valeur totale de 12,1 millions de dollars américains ont été approuvés, aujourd’hui par le Conseil d’administration du Fonds. Ces projets, mis en œuvre en partenariat avec UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, visent principalement les enfants réfugiés au Bangladesh, en Jordanie et au Pakistan:

  • Dans le district de Cox's Bazar au Bangladesh, où environ 1,2 million de réfugiés Rohingyas et des membres de la population hôte ont besoin d'une aide humanitaire, KSrelief fournira un financement pour des soins de santé vitaux pour les enfants et les femmes, ainsi qu'un soutien nutritionnel pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes et les mères allaitantes.
  • En Jordanie, qui accueille plus de 650 000 réfugiés syriens enregistrés, le financement du Fonds Abdul Al Aziz Al Ghurair pour l'éducation des réfugiés approuvé sera utilisé pour soutenir les enfants et les jeunes vulnérables âgés de 12 à 24 ans, afin de renforcer leur apprentissage et leur bien-être, et en particulier, de soutenir leur transition positive vers l'âge adulte.
  • Au Pakistan, le financement apporté par KSrelief soutiendra la couverture vaccinale et les services de santé pour les enfants de moins de cinq ans dans certains districts, contribuant à la réduction du nombre actuel de 250 000 enfants qui meurent chaque année avant leur premier anniversaire.

Le Conseil d’administration du Fonds, qui est co-présidé par S.E. Dr Bandar Hajjar, Président du Groupe de la Banque islamique de développement, et Henrietta Fore, Directrice exécutive de l’UNICEF, ont passé en revue les procédures opérationnelles du Fonds et discuté de sa future stratégie de croissance.

S.E. Dr Abdullah Al Rabeeah, superviseur général du King Salman Center a commenté : «Je suis très heureux d’annoncer la participation de KSrelief au  Fonds mondial de philanthropie musulmane pour les enfants. Particulièrement maintenant, que la pandémie de Covid-19 aggrave une situation humanitaire mondiale déjà difficile, il est essentiel que nos efforts collectifs soient orientés vers l'aide aux plus vulnérables d'entre nous - nos enfants. Le Fonds permettra aux philanthropes musulmans de soutenir des programmes qui offrent aux enfants et aux jeunes à risque un accès à la protection, à l'éducation, aux soins de santé, à une alimentation adéquate et à toutes les chances de réussir à l'avenir ».

S.E. Abdul Aziz Al Ghurair, fondateur du Fonds pour l'éducation des réfugiés Abdul Aziz Al Ghurair, a ajouté: «L'éducation ne peut être efficace que si les enfants et les jeunes sont en bonne santé, en sécurité et ont accès à l'eau et à la nourriture. C'est pourquoi une approche collaborative est plus que jamais nécessaire, étant donné les défis sans précédent résultant de la crise actuelle de Covid-19. Nous pensons que les programmes actuellement mis en œuvre en Jordanie, au Bangladesh et au Pakistan auront un impact positif sur des milliers d'enfants vulnérables et joueront un rôle important dans l'atténuation de l'impact sanitaire et socio-économique de la pandémie pour aider à améliorer leurs moyens de subsistance et à préserver leur avenir. C’est pourquoi, nous sommes très fiers d'être impliqués dans la coordination et la canalisation du soutien des donateurs musulmans pour aider à institutionnaliser les dons d'une manière stratégique et percutante, et nous sommes impatients de générer un impact durable.

Organisant la réunion virtuelle, S.E. Dr Bandar Hajjar a déclaré : «Aujourd'hui, nous avons commencé de  tenir notre promesse aux enfants de leur apporter des jours meilleurs, car le Fonds mondial de philanthropie musulmane pour les enfants est maintenant devenu pleinement opérationnel, grâce au soutien de nos partenaires». « Nous sommes impatients d'élargir notre partenariat avec des philanthropes musulmans pour nous attaquer aux effets néfastes de la pandémie de Covid-19 sur les enfants et pour lutter de front contre la pauvreté et la maladie dans nos pays membres», a-t-il ajouté.

Henrietta Fore, Directrice exécutive de l'UNICEF, a déclaré: «Avec les défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui et alors que nous cherchons à nous remettre de la pandémie COVID-19, une action collective, coordonnée et soutenue est essentielle. Le Fonds mondial de philanthropie musulmane pour les enfants représente une occasion unique pour les principaux philanthropes musulmans du monde de se rassembler et de créer un changement significatif et durable pour les enfants les plus vulnérables et leurs familles.

Les partenaires ont réaffirmé leur engagement continu envers le Fonds en tant que plateforme stratégique mondiale pour la philanthropie musulmane dans un appel conjoint à l'action :

«Le GMPFC est une plateforme unique qui permet à la philanthropie musulmane  d’être à l'avant-garde de la lutte contre la pauvreté et la maladie et la réalisation des Objectifs de développement durable. Nous appelons tous les philanthropes musulmans du monde entier à rejoindre notre coalition grandissante de dirigeants musulmans mondiaux, afin qu'ensemble nous puissions répondre de manière stratégique aux besoins humanitaires et sauver des vies.