Le Groupe de la BID contribue avec 3,8 milliards USD à 57 projets actuels en Égypte et réitère son soutien à l'économie égyptienne

Dr Bandar Hajjar, Président du Groupe de la Banque islamique de développement, a confirmé que le Groupe de la BID met en œuvre cinquante-sept projets en Égypte, d’une valeur totale de 3,8 milliards USD. 

Le président a souligné l’intérêt du groupe à apporter le soutien nécessaire à l'économie égyptienne face à la pandémie de la Covid-19. Il est revenu sur sa récente réunion virtuelle avec Dr Hala Al-Said, ministre de la Planification et du Développement économique et gouverneur de la Banque islamique de développement pour l’Egypte et Dr Rania Al-Mashat, ministre de la Coopération internationale, à l’occasion de laquelle il les a assurées de l’appui de la banque à l’Egypte pour surmonter les répercussions de la crise mondiale actuelle.

La réunion a bordé les effets négatifs de la pandémie de la Covid-19. La banque s’est dit prête à dégager un financement de 126 millions USD au pays en guise d’appui aux efforts de ce dernier de lutte contre la pandémie. Au moyen de la Société internationale islamique de financement du commerce, le Groupe de la BID a accordé à l’Egypte un financement de 200 millions USD pour l’importation en urgence des produits de base. La Société islamique pour le développement du secteur privé et la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l'exportation collaborent avec diverses institutions et organes compétentes en Égypte afin de dégager les financements nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire et financer les micros, petites et moyennes entreprises. 

Le Président du Groupe de la BID a salué le soutien du Royaume d'Arabie saoudite, le pays du siège, à la banque. Il s’agit de plusieurs initiatives visant à renforcer le rôle et la position financière de la banque et à encourager cette dernière à tisser des partenariats efficaces avec les pays membres, y compris l'Égypte. Il a indiqué à cet égard que le Royaume d’Arabie saoudite détient environ le quart du capital-actions de la banque. Tous ces efforts ont renforcé la note de crédit de la banque qui détient la note la plus élevée, AAA, des plus grandes agences de notation. Cette note de crédit a renforcé la capacité de la banque à mobiliser des ressources et des investissements au profit de ses pays membres. 

Il a déclaré que le partenariat du Groupe de la BID avec l’Égypte s’est traduit par des financements de 12,8 milliards USD. Il s’agit du financement de projets pour 1,9 milliard USD de la BID, du financement du secteur privé pour 230 millions USD de la SID, de financement du commerce pour 8,9 milliards USD de la SIFC, et du financement pour 1,8 milliards USD d’autres programmes et fonds du Groupe de la BID. En outre, la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l'exportation a fourni 2,4 milliards USD en assurance du commerce et 3,0 milliards USD en nouveaux engagements d’assurance.

En réponse à une question sur les secteurs ayant reçu le plus de financements en Égypte, S.E. le Président de la BID a indiqué que le secteur de l'énergie vient en première position, 19 projets pour un montant total de plus de 1,6 milliard USD, soit 80,7% du total des interventions de la banque en Egypte. Viennent par la suite les autres secteurs, comme le développement urbain, l’industrie, les mines et les transports, qui représentent 8,7% du total des projets de la banque (169 millions USD). Le financement des institutions de microfinance, des petites et moyennes entreprises représente 4,1%, soit 81 millions USD, celui de la santé et de l'éducation 4%, avec 77,5 millions USD, et celui de l’agriculture et de l’irrigation environ 2,4%, 47 millions USD. Viennent ensuite d’autres projets de renforcement des capacités et de développement du secteur de la finance islamique.

Le soutien de la BID à l’Égypte est axé sur la réalisation de huit Objectifs de développement durable, notamment l’élimination de la pauvreté et de la faim, l’amélioration de la qualité des soins de santé et de l’éducation, l’énergie propre, l’eau potable, la création d'emplois, notamment pour les jeunes et les femmes, la création d'infrastructures durables, le renforcement de l’industrie, de l’innovation et de la créativité.

En plus de ce qui précède, les autres membres affiliés au Groupe de la BID ont également contribué au développement et à la promotion du secteur du commerce et des importations, du secteur privé et de celui de l’assurance. Le total de ces contributions a dépassé 13,2 milliards USD.

S’agissant des plans de coopération avec l'Égypte, ils sont axés sur une nouvelle vision de la banque qui lui permet de faire face aux défis de développement dans les pays membres, de coordonner les efforts, de mobiliser les ressources, d’utiliser des outils innovants, tels que les chaînes de valeur ajoutée, pour stimuler le secteur privé, les institutions académiques, les centres de recherche et les institutions de la société civile, de mettre en œuvre des programmes d’appui au développement d’un écosystème intégré pour la science, la technologie et l’innovation, d’aider les innovateurs à réaliser leurs aspirations en leur fournissant l’environnement et les outils appropriés, et de renforcer le rôle des communautés locales dans le développement économique et social. La BID mène des consultations avec le cabinet du gouverneur, le ministère de la Coopération internationale et d’autres autorités compétentes du pays sur la préparation d’un programme d’autonomisation économique des entrepreneurs jeunes et femmes et la collaboration dans le cadre des projets de partenariat public et privé.