Face aux conditions exceptionnelles auxquelles le monde est confronté suite à la pandémie du coronavirus, à l’évolution rapide de la crise et de ses nombreuses répercussions qui ne se limitent pas à l’aspect sanitaire, mais aussi s’étendent pour toucher bien d’autres aspects, avec des effets économiques et sociaux sans précédent, ce qui affectent la vie de centaines de millions de personnes à travers le monde, la nécessité de converger les efforts, de collaborer et de coordonner entre toutes les parties prenantes s’avère impérieuse.

La Banque islamique de développement assume un rôle important ; elle puise dans sa grande expérience qui s’étale sur plus de quarante de mise en œuvre de plus de 11.000 projets de développement. Elle entretient des relations de collaboration étroites avec de nombreuses institutions régionales et internationales opérant dans le domaine du développement et nourrit des partenariats de plus en plus croissants avec des institutions caritatives dont elle gère les dons. L’on cite parmi celles-ci le Fonds Lives & Livelihoods, auquel contribue le Centre Roi Salman pour l’aide d’urgence et les œuvres caritatives, et le Fonds Roi Abdullah pour les œuvres caritatives sous les auspices de la Fondation humanitaire Roi Abdullah. 

C’est dans ce cadre que le Programme des œuvres caritatives du Serviteur des Deux Saintes Mosquées Roi Abdullah - qu’Allah lui accorde miséricorde - continue d’apporter son assistance aux nécessiteux dans de nombreux pays afin qu’ils puissent faire face aux effets de la pandémie du coronavirus. Le programme collabore étroitement avec des parties publiques et d’autres non-gouvernementales dans seize pays pour mettre en œuvre dix-neuf projets différents visant à fournir une aide d’urgence dans le secteur de la santé et de la sensibilisation.

L’accord portant création d’un centre d’intervention d’urgence dans les camps des réfugiés rohingyas à Cox’s Bazar, Bangladesh, a été signé lundi, 13 chaäbane 1441. Il s’agit de construire des locaux et de les doter de l’équipement et du matériel nécessaires, ainsi que du personnel médical spécialisé pour pallier les risques de propagation de la pandémie. C’est parmi l’une des premières initiatives de riposte rapide pour endiguer la propagation du coronavirus dans les camps des réfugiés rohingyas au Bangladesh, ce qui contribuera - avec la grâce d’Allah - de manière sensible à la protection contre le virus et à atténuer les risques de sa propagation. Le projet réconfortera les réfugiés du camp qui se caractérise par une densité de population très élevée. En effet, il est l’un des plus grands camps de réfugiés dans le monde et abrite plus de 600.000 réfugiés.

Grâce au projet, des programmes de sensibilisation sur les mesures permettant d’éviter l’infection et de prévenir la propagation du virus seront dispensés. Il fournira également des soins de santé en permanence pour les personnes qui en ont besoin. 

Le projet sera mis en œuvre en partenariat avec Hope Foundation. Il prévoit les volets suivants :

  • Créer un centre d’intervention d’urgence pour faire face au coronavirus, et dépister et isoler les patients suspectés d’être infectés. Le centre sera rattaché à l'hôpital de campagne dont la réalisation et l’exploitation ont été appuyées par le Programme Roi Abdullah des œuvres caritatives en 2018. 
  • Doter le centre en personnel médical et administratif nécessaire à son fonctionnement. 
  • Equiper le personnel médical du matériel de prévention contre la pandémie.
  • Fournir plus thermomètres et d’équipements de laboratoire. 
  • Dispenser des programmes de sensibilisation sur la pandémie et les mesures nécessaire à observer par les réfugiés pour éviter l’infection.

L’équipe médicale a effectivement commencé à ausculter les patients et le protocole relatif aux cas suspectés est déclenché. Par ailleurs, les travaux nécessaires à l’érection du centre sont en cours d’exécution. 

Il convient de noter que jusqu'à présent, les services de l'hôpital de campagne créé par le Programme Roi Abdullah des œuvres caritatives dans les camps des réfugiés rohingyas de Cox’s Bazar en 2018, ont bénéficié à plus de 415.000 patients.

Aussi convient-il de noter que le Programme Roi Abdullah des œuvres caritatives que met la Banque islamique de développement sous les auspices de la Fondation humanitaire Roi Abdullah, intensifie ses efforts en cette période de crise de la pandémie du coronavirus. Il s’agit d’aider les pays dont les moyens sont limités et les communautés nécessiteuses à faire face aux retombées de cette pandémie soudaine et mondiale.